La cellulite, initialement appelée panniculose en 1904, puis désignée par dermopanniculose déformante ou panniculopathie-fibro-sclérosante, est une affection féminine évolutive extrêmement fréquente puisqu’en France, elle concerne environ 90 % des femmes de 30 à 54 ans.

Les altérations cutanées visibles à la surface de la peau (capitons) affectent l’hypoderme et le derme ; elles associent des mécanismes complexes impliquant la circulation veinolymphatique (stase), l’adipocyte (hypertrophie) et le tissu conjonctif (fibrose).

La cellulite, caractérisée par un aspect en “peau d’orange” d’intensité plus ou moins sévère est localisée particulièrement sur les zones glutéo-fémorales. Résistante aux régimes hypocaloriques et à l’exercice physique, la cellulite est susceptible de générer chez les femmes un handicap esthétique et psychique, voire une souffrance obsessionnelle pour 30 % d’entres elles.

Les effets circulatoires, anti-oedémateux et dermotrophiques des soins endermologie® sont bien documentés (1-7) et permettent d’expliquer les résultats observés en clinique sur la cellulite. En effet, diverses études ont rapporté une perte de périmétrie fémorale, une diminution du pli cutané. Ces améliorations sont par ailleurs corrélées au nombre de séances pratiquées (effet dose).

La technique endermologie® permet aussi d’améliorer les résultats de post-liposuccion en réduisant les irrégularités post-chirurgie et la cellulite résiduelle (8, 9, 10).

Jeune femme bénéficiant des soins anti-cellulite endermologie® de LPG® avec CELLU M6 Alliance®.

La technique endermologie® a un effet sur les adipocytes en les rendant plus aptes à déstocker les graisses via une action sur les récepteurs béta qui stimulent la lipolyse de 70 %.

En 2004 (11), une étude contrôlée, randomisée et utilisant plusieurs techniques d’évaluation et notamment l’échographie 20MHz, a permis d’observer et de quantifier finement les modifications morphologiques précitées mais aussi d’évaluer le degré de satisfaction exprimé par les patientes. Les résultats rapportent bien sûr une diminution significative de la circonférence des cuisses et du pli cutané (1 cm et 0.8 cm en moyenne respectivement) avec un effet durée dépendant.

Par ailleurs, tous les autres paramètres mesurés – aspect dentelé et longueur de la jonction dermo-hypodermique, microcirculation et aspect bosselé de la surface cutanée (mesuré par empreintes cutanées et microrelief) présentent une amélioration corrélée au nombre de séances. L’étude souligne l’intérêt de diverses modalités d’entretien (1 ou 2 séances par mois) pour un effet durable optimisé.

L’effet anti-cellulite a été confirmé dans une étude turque (12) impliquant 118 sujets. Les patientes les plus satisfaites étaient celles qui avaient le degré de cellulite le plus élevé (grade 2). 99% des patientes ont vu leurs circonférences corporelles diminuer de 2.9 cm en moyenne. Ces réductions étaient significatives notamment au niveau de l’abdomen (-3.7cm), des bras (-1.8cm), hanches (-4,2cm), tour de taille (3.5cm), fesses (-3.7cm) et cuisses (-2.7cm).

Jeune femme bénéficiant des soins anti-cellulite endermologie® de LPG® avec CELLU M6 Alliance®.

La technique endermologie® a en outre un effet sur les adipocytes en les rendant plus aptes à déstocker les graisses via une action sur les récepteurs beta qui stimulent la lipolyse de 70 % (13). C’était la conclusion d’une étude réalisée au Centre d’Investigation Clinique de Toulouse en collaboration avec le Professeur Max Lafontan. Les adipocytes de la zone glutéo-fémorale ont été observés par microdialyse. Cette technique permet de mesurer la lipolyse en direct et en particulier le fonctionnement des récepteurs béta. Cette étude a également permis de démontrer la totale innocuité d’endermologie® : l’action sur le tissu adipeux respecte parfaitement l’intégrité des cellules.

D’autres études ont montré l’efficacité de cette technique dans le traitement de la fibrose (15-17), qui est un des composants de la cellulite lorsque le tissu est dur et douloureux.

Enfin en 2017, une étude réalisée par les laboratoires DERMSCAN à Lyon, a démontré l’effet amincissant, redensifiant et lissant de la nouvelle tête Alliance (14) à l’aide de différentes techniques d’évaluation objectives comme le BODYSCAN®, l’échographie avec le DermaScan C® et le système 3D PRIMOS® Pico.

Les résultats de l’étude ont montré :

 

  • Un effet amincissant significatif avec une diminution du tour de cuisse après 12 séances et une diminution du volume des cuisses après 3, 6 et 12 séances d’utilisation.
  • Un effet redensifiant significatif avec une diminution de la proportion de surface non-échogène (manque de densité) après 3 séances.
  • Un effet lissant, anti-capitons significatif : avec une diminution de la rugosité moyenne après 12 séances, une diminution de l’amplitude maximale de la surface des capitons après 3, 6 et 12 séances et une diminution du volume des capitons après 6 et 12 séances.

Ainsi, grâce à son procédé original de mécanisation tissulaire, l’endermologie® intervient sur les 3 composantes de la cellulite : son action sur la circulation veinolymphatique, sur la fibrose éventuellement associée et sur la lipolyse permet de remédier efficacement à la problématique « cellulite », motif fréquent de complainte féminine.

Pour en savoir plus sur la cellulite et l’aspect capitonné de la peau, retrouvez un peu de lecture ici.

Sources :

  1. Physiological effects of Endermologie®: A Preliminary Report. Watson J. et coll. Aesthetic Surg J 1999, 19 (1) ; 27-33.
  2. Analysis of the effects of deep mechanical massage in the porcine model. Adcock D. et coll. Plast. Reconstr. Surg. 2001 Jul., 108 (1) ; 233-40.
  3. Evidenza delle modificazioni cutanee indotte dalla Tecnica LPG® mediante analisi d’immagine. Innocenzi D. et coll. DermoCosmetologia- anno II- numero 1- gennaio-marzo 2003, p.9-15.
  4. Alterazioni morfologiche della cute indotte con la Tecnica LPG®. Innocenzi D. et coll. DERMOtime Settembre-Ottobre 2002, anno XIV, n°7/8; p. 25-27.
  5. Noninvasive Mechanical Boby Contouring : Endermologie® A One-Year Clinical Outcome Study Update. Chang P. et coll. Aesth. Plast. Surg. 1998, 22 ; 145-53
  6. Une nouvelle méthode instrumentale du traitement de la cellulite. Daver J. Médecine au féminin 1991, n°39, p.25-34.
  7. Technique LPG et traitement de l’œdème. Drainage de la grosse jambe. Leduc O. et Leduc A. Lymphokinetics Ed.2001, p.83-87.
  8. A combined Program of Small-volume Liposuction, Endermologie® and Nutrition: A Logical Alternative. Dabb R.W. et coll. Aesthetic Surg J 1999, 19 (5) ; 388-97.
  9. Endermologie® versus Liposuction with External Ultrasound Assist. La Trenta G. et coll. Aesthetic Surg J 1999, 19 (6) ; 452-58.
  10. Endermologie® after External Ultrasound-assisted lipoplasty (EUAL) versus EUAL alone. La Trenta G. et coll. Aesthetic Surg J 2001, 21 (2) ; 128-36.
  11. https://www.lpgmedical.com/en/wp-content/uploads/sites/5/2016/11/1385392862442ortonne2004.pdf
  12. An alternative treatment modality for cellulite: LPG endermologie. Kutlubay Z. et coll. J Cosmet Laser Ther. 2013 Oct;15(5):266-70.
  13. Impact of a mechanical massage on gene expression profile and lipid mobilization in female gluteofemoral adipose tissue. Marques MA et Coll. Obes Facts 2011; 4(2):121-9.
  14. Etude Alliance. Rapport Dermscan 2017.
  1. Benefit of endermology on indurations and panniculitis/lipoatrophy during relapsing-remitting multiple sclerosis long-term treatment with glatiramer acetate. Marquez-Rebollo C. et al. Adv Ther. 2014 Aug; 31(8):904-14.
  2. Endermology: A treatment for injection-induced lipoatrophy in multiple sclerosis patients treated with sub cutaneous glatiramer acetate. Lebrun C. et al. Clin Neurol Neurosurg. 2011 Nov;113(9):721-4.
  3. Effectiveness of LPG treatment in morphea. Worret W.I. & Jessberger B. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2004 Sep; 18(5):527-30.

 

 

Rédigé par Clelia Monteux

Voir plus d'actualités