La fibromyalgie (FM) a été décrite pour la première fois en 1977. Ce syndrome associe des douleurs diffuses chroniques, une fatigue souvent intense et des troubles du sommeil. D’autres manifestations peuvent être associées de façon variable. Ces symptômes altèrent la qualité de vie et persistent pendant des années pour de nombreux patients conduisant à un recours fréquent aux soins de santé. La fibromyalgie affaiblit physiquement et moralement. L’examen clinique identifie inconstamment des points douloureux à la pression. Ce syndrome touche majoritairement des femmes entre 30 et 50 ans. De très nombreux travaux lui ont été consacrés (1).

Une étude pilote avec la technique endermologie® avait été conduite aux États-Unis, chez le Dr Gordon, spécialiste en thérapie physique et réhabilitation avec 10 patientes fibromyalgiques. Ces patientes, d’un âge moyen de 46.8 ans et fibromyalgique depuis 8 ans en moyenne, avaient bénéficié de 15 séances de soins endermologie®. Au vu des résultats préliminaires rapportés dans cette étude (amélioration significative de la fonctionnalité et de la douleur, satisfaction des patientes), la technique endermologie® mériterait d’être prise en considération dans la prise en charge globale du traitement de la fibromyalgie (2).

Recommandations de Ligue Européenne Contre le Rhumatisme (EULAR) : Recherches entre 1995 et 2015

  • En 2017, la European League Against Rheumatism (EULAR) a publié une mise à jour de ses recommandations pour la prise en charge de la fibromyalgie (3). Douze pays ont participé à l’évaluation de 107 revues systématiques et/ou méta-analyses de haute qualité et concernant la prise en charge pharmacologique / non pharmacologique de la fibromyalgie. Ces revues dataient de 1995 à 2015. Les experts ont été unanimes pour recommander fortement l’activité physique compte tenu de son effet sur la douleur, la fonction physique et le bien-être mais aussi de sa disponibilité, de sa sécurité et de son coût relativement faible. Les avantages de l'aérobie ou du renforcement musculaire n’ont pas pu être mis en évidence.


Même si à un moindre niveau, 9 autres stratégies sont également recommandées pour leurs effets sur la douleur, la fatigue ou la qualité de vie, 5 sont des traitements pharmacologiques et 4 sont des traitements non pharmacologiques :

▨ Les thérapies cognitives et comportementales ;

▨ Les thérapies combinées incluant au moins 1 thérapie éducative ou psychologique et au moins 1 thérapie par l’exercice physique ;

▨ Les thérapies physiques (acupuncture ou l’hydrothérapie) ;

▨ Les thérapies par mouvement méditatif (yoga, le tai chi et le qi gong) ou pleine conscience.

La gestion initiale devrait impliquer l’éducation du patient et se concentrer sur les thérapies non pharmacologiques. En cas de non-réponse, des thérapies supplémentaires et personnalisées doivent être adaptées aux besoins spécifiques de l’individu. Les psychothérapies sont à prévoir pour les personnes souffrant de troubles de l’humeur ou si les autres stratégies ont été inutiles.
Les thérapies pharmacologiques doivent être proposées pour les personnes souffrant de douleurs intenses ou de troubles du sommeil. En cas d’invalidité grave, une approche multidisciplinaire devra être envisagée (3).

Recommandations de la Société Turque de Médecine physique et de réadaptation (TSPMR) : Recherches entre 2000 et 2018

  • Comme EULAR, la TSPMR a établi une liste de recommandations pour la gestion du syndrome de fibromyalgie basée sur une analyse bibliographique d’articles scientifiques publiés entre 2000 et 2018 (4). Un total de 46 spécialistes de Médecine Physique et de Réadaptation ont participé à cette analyse.


Différentes recommandations thérapeutiques non pharmacologiques, pharmacologiques et complémentaires ont été identifiées :

▨ FORTES : éducation du patient, activité physique, inhibiteurs de monoamine oxydase, traitements multidisciplinaires et interdisciplinaires.
▨ MODÉRÉES : antiépileptiques, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline.
▨ FAIBLES : hydrothérapie/balnéothérapie, massages, thérapies cognitives et comportementales, anti-inflammatoires non stéroïdiens, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, cyclobenzaprine, Tramadol, antidépresseurs tricycliques, capsaïcine topique et thérapies complémentaires (acupuncture, thérapies par mouvement méditatif ou pleine conscience).

Recherches entre janvier 2019 et janvier 2020

  • En 2020, une équipe italienne a décrit les résultats publiés entre janvier 2019 et janvier 2020 sur le diagnostic, l'étiopathogenèse et le traitement de la FM.
    Certains antalgiques, antidépresseurs et dérivés du cannabis peuvent être efficaces dans la gestion de la douleur et des symptômes associés. Une efficacité partielle et une réticence à utiliser des thérapies médicamenteuses oriente 98 % des patients vers des thérapies complémentaires.


Les traitements pharmacologiques semblent avoir des effets secondaires sur un pourcentage très élevé de patients atteints de FM. Parmi les thérapies non conventionnelles qui se sont révélées utiles pour différents symptomes, la revue souligne la Neurostimulation Électrique Transcutanée (TENS), le traitement systémique à l’ozone, l’oxygénothérapie hyperbare, certaines psychothérapies et l’activité physique (5).

Recherches en 2020

  • Depuis la publication de cette revue, d’autres articles décrivent des traitements efficaces de la fibromyalgie. L’effet de l’exercice physique a été confirmé par une équipe brésilienne qui a analysé 37 revues (6). Les effets les plus importants de l'exercice ont été observés sur l'amélioration de l'intensité de la douleur et de la qualité de vie. Dans l'ensemble, les exercices aérobie et la musculation sont des programmes efficaces avec des preuves solides.


Les traitements pharmacologiques disponibles pour le traitement de la FM étant associées à des effets indésirables et à des bénéfices limités, une équipe iranienne a passé en revue toutes les études sur l’impact de la mélatonine dans le traitement de la FM. Les auteurs ont finalement retenu quatre études rapportant l’effet positif de la mélatonine sur les symptômes de la FM sur 98 patients. Aucun événement indésirable majeur n’a été signalé. Une hétérogénéité significative a été observée entre les études. Par conséquent, d’autres essais cliniques contrôlés de haute qualité sont nécessaires pour comprendre pleinement le rôle de la mélatonine dans le traitement de la FM (7).

Une équipe américaine a sélectionné des essais contrôlés randomisés de traitements non invasifs/non pharmacologiques pour 5 affections de douleur chronique dont la fibromyalgie (8). Elle a notamment analysé la force des preuves (FDP) à court, moyen et long terme.

▨ À court terme, des améliorations fonctionnelles ont été observées avec l’exercice, les pratiques corps-esprit, la rééducation multidisciplinaire (FDP: faible) et l’acupuncture (FDP: modérée). La douleur a été améliorée avec l’exercice (FDP modéré) et la thérapie cognitivo-comportementale TCC (FDP: faible).
▨ À moyen terme, il y avait une amélioration fonctionnelle avec l’exercice et l’acupuncture (FDP : modérée), la TCC, la réduction du stress basée sur la pleine conscience, la libération myofasciale et la rééducation multidisciplinaire (FDP: faible). La douleur a été améliorée avec l’exercice (FDP modéré), les pratiques de pleine conscience et la rééducation multidisciplinaire (FDP faible).
▨ À long terme, des améliorations fonctionnelles ont persisté pour une rééducation multidisciplinaire sans amélioration de la douleur (FDP: faible).

Il existe de plus en plus de données sur l’efficacité de l’électrothérapie dans la prise en charge de la douleur liée à la fibromyalgie (9). La neurostimulation électrique transcutanée (TENS), la stimulation cérébrale non invasive (courant continu transcrânien / stimulation magnétique) et le LASER sont apparues comme les techniques d’électrothérapie les plus couramment examinées dans la fibromyalgie. En outre, ces techniques non invasives n’ont pas ou peu d’effets secondaires. D’autres études sont nécessaires pour identifier les protocoles de traitement optimaux pour chaque type d’électrothérapie (9).

Au final…

  • Même s’il n’y a pas de traitement spécifique de la FM et que la force des preuves est souvent faible, un grand nombre de thérapies pharmacologiques et non pharmacologiques sont disponibles. Les options de traitement sont devenues de plus en plus riches en idées et en modalités permettant une approche multidisciplinaire adaptée à chaque patient. Ce n’est pas un traitement tout seul qui apportera une amélioration, mais la combinaison de plusieurs, à chaque phase de la maladie, surtout dans les cas sévères. L'écoute et la prise de décision partagée permettent aux patients de se sentir mieux informés, bien soutenus et plus satisfaits (10).


Sources :

  1. Rapport HAS 2010 : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2010-10/syndrome_fibromyalgique_de_ladulte_-_rapport_dorientation.pdf
  2. Gordon C, Emiliozzi C, Zartarian M. Use of a mechanical massage technique in the treatment of fibromyalgia: a preliminary study. Arch Phys Med Rehabil. 2006 Jan;87(1):145-7. https://www.lpgmedical.com/en/wp-content/uploads/sites/5/2016/09/Gordon2006.pdf
  3. Macfarlane GJ, Kronisch C, Atzeni F, et al. EULAR recommendations for management of fibromyalgia. Ann Rheum Dis. 2017;76(12):e54.
  4. Evcik D, Ketenci A, Sindel D. The Turkish Society of Physical Medicine and Rehabilitation (TSPMR) guideline recommendations for the management of fibromyalgia syndrome. Turk J Phys Med Rehabil. 2019;65(2):111-123. Published 2019 May 28.
  5. Bazzichi L, Giacomelli C, Consensi A, et al. One year in review 2020: fibromyalgia. Clin Exp Rheumatol. 2020;38 Suppl 123(1):3-8.
  6. Andrade A, Dominski FH, Sieczkowska SM. What we already know about the effects of exercise in patients with fibromyalgia: An umbrella review [published online ahead of print, 2020 Feb 14]. Semin Arthritis Rheum. 2020;S0049-0172(20)30022-6.
  7. Hemati K, Amini Kadijani A, Sayehmiri F, et al. Melatonin in the treatment of fibromyalgia symptoms: A systematic review. Complement Ther Clin Pract. 2020; 38:101072.
  8. Skelly AC, Chou R, Dettori JR, et al. Noninvasive Nonpharmacological Treatment for Chronic Pain: A Systematic Review Update. Rockville (MD): Agency for Healthcare Research and Quality (US); April 2020. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32338846/
  9. Coskun Benlidayi I. The effectiveness and safety of electrotherapy in the management of fibromyalgia [published online ahead of print, 2020 Jun 10]. Rheumatol Int. 2020;10.1007/s00296-020-04618-0.
  10. Doebl S, Macfarlane GJ, Hollick RJ. « No one wants to look after the fibro patient ». Understanding models, and patient perspectives, of care for fibromyalgia: reviews of current evidence. Pain. 2020;161(8):1716-1725.

Rédigé par Clelia Monteux

Voir plus d'actualités