La maladie des jambes en poteaux, ou lipœdème, est une maladie du tissu adipeux sous cutané reconnue par l’OMS en mai 2018  et répertorié comme maladie rare aujourd’hui sur Orphanet*.. C’est un trouble héréditaire, dans 15 à 65% des cas, évolutif et très invalidant qui touche quasi exclusivement les femmes et qui est souvent confondu avec l’obésité, la lipodystrophie ou le lymphœdème primaire des membres inférieurs. Une patiente peut toutefois cumuler les 3 maladies…. Le lipœdème toucherait 11 % de la population féminine, et ce chiffre serait sous-estimé.

lipoedeme

Caractérisé par une répartition particulière des graisses avec une disproportion typique entre le tronc et les membres, ce syndrome est encore mal connu ce qui rend compliqué son dépistage et sa prise en charge. Le traitement est multidisciplinaire :

  • pressothérapie
  • bandages
  • régime kétogène – seul régime efficace –
  • liposuccion/ chirurgie
  • les activités physiques préconisées surtout en milieu aquatique pour limiter les douleurs superficielles spontanées, et stabiliser la prise de poids.
  • les bandages multicouches, utiles seulement en phase de décongestion pour préparer à une chirurgie d’exérèse cutanée pour réduire la partie liquidienne des masses volumineuses au niveau de la face interne des cuisses ou des mollets ;
  • la compression élastique en post op après liposuccion : Jour et nuit pendant une semaine puis que la journée pendant 3 semaines, sinon très mal supportée souvent à cause du manque de souplesse et du frottement (parfois plus utile et mieux supportée dans le cas d’une insuffisance veineuse associée).

Son but est de limiter la progression, de limiter l’œdème, d’améliorer la mobilité, la fibrose, la douleur et la lourdeur.

Le lipœdème touche 11 % des femmes. Une prise en charge LPG médical existe.

Les masseurs kinésithérapeutes ont un rôle primordial à jouer dans la prise en charge du lipœdème, tant sur le plan psychologique que physique.

Le lipœdème n’est pas une indication de la technique LPG®. Toutefois, une amélioration du confort et de la mobilité des patientes a été rapportée. La technique LPG® peut aussi intervenir en PRE & POST liposuccion, pour un meilleur résultat et une meilleure cicatrisation, pour limiter le risque élevé d’hématomes et autres complications mais aussi pour entretenir les résultats car la graisse a malheureusement tendance à revenir.

La chirurgie des lipœdèmes n’est pas esthétique mais fonctionnelle. Deux techniques sont possibles : les liposuccions et les exérèses cutanées isolées ou associées entre elles. Une prévention est conseillée pour des patientes ayant leur mère ou grand-mère touchées. Le nombre de références scientifiques sur le lipœdème est plus de 1000 fois inférieur au nombre de références sur l’obésité. La moitié de ces références datent de moins de 5 ans, et la première de 1951, ce qui veut dire que la recherche s’accélère autour de cette problématique.

Les masseurs-kinésithérapeutes ont un rôle primordial à jouer dans la prise en charge de cette pathologie. L’accompagnement psychologique, en plus des soins thérapeutiques, est un facteur à prendre aussi en considération dans le parcours de soin de chaque patiente. Celles-ci peuvent en effet éprouver un mal-être de voir leur corps déformé.

Parlez-en avec votre kiné.

Traitement des jambes lourdes par la technique endermologie médical.

Source :

-Congrès organisé par l’association nationale des patientes atteintes de lipœdème en novembre dernier à Rome https://www.facebook.com/events/3236987279708966/

-www.orpha.net (code maladie ORPHA:77243)

 

Rédigé par Clelia Monteux

Voir plus d'actualités